Parcs d’attractions et Covid-19 : Les fréquentations en berne

Parcs d’attractions et Covid-19 : Les fréquentations en berne

Une pente qui va être difficile à remonter… En effet, 2020 aura été une année noire pour beaucoup d’opérateurs du tourisme notamment les parcs d’attractions qui devaient marquer la fin de leur saison le 25 Octobre, malheureusement le re-confinement interdisant l’ouverture des lieux de loisirs aura eu raison. 

En effet, 2020, une année noire pour les opérateurs du tourisme français, dont les parcs d’attractions qui n’ont pas pu finir leur saison prenant habituellement fin le 25 Octobre, le confinement a entraîné une fermeture anticipée. 
En Juin, le pays revient « presque » à la normale lors du déconfinement, les établissements touristiques ont ré-ouverts leurs portes, mais cette interruption d’activité de deux mois ne leur permet pas de retrouver leurs chiffres habituels. Même les plus gros ont été frappés de plein fouet par cette crise.
Disneyland Paris, lors de la réouverture de ses deux parcs français lors de la période estivale a vu les ventes de ses billets s’écrouler. Selon le Parisien, la jauge des 25 000 visiteurs par jour, mise en place à la réouverture pour permettre le respect des gestes barrières, n'a pas toujours été atteinte."Disneyland Paris, c'est 40 000 visiteurs par jour en moyenne. Là, ils sont plutôt à 6 000, au mieux 20 000 sur de belles journées", explique Philippe Descrouet, président de l'agglomération, maire de Serris et président d'EpaFrance, l'établissement public chargé d'aménager le territoire, au Point. La fermeture des frontières n’aide pas : plus de la moitié des visiteurs de Disneyland Paris proviennent de l'étranger.
La Covid-19 impacte tout le secteur touristique entraînant une perte économique de 75% des recettes fiscales françaises, ce qui représente une perte de 25 millions d’euros de recettes sur ces 18 derniers mois. Mais l’avenir n’est pas aussi sombre que prévu, cette crise sanitaire aura permis d’ouvrir les yeux sur bien des dysfonctionnements de notre société. Notamment le retard des entreprises françaises sur la digitalisation, or elle apparaît ici comme une solution primordiale afin de limiter le contact avec les visiteurs et ainsi respecter les gestes barrières.
L’Etat en a visiblement conscience par la prise de parole récente de notre ministre de l’économie, des finances et de la relance Bruno Le Maire annonçant récemment sur le plateau de BFM TV que l’Etat mettrait en place une aide financière de 500€ pour accompagner les entreprises dans la transition digitale de leur activité dès janvier 2021.
Cette aide peut paraître minime à première vue pour les opérateurs touristiques, pourtant elle peut permettre de se procurer un ensemble de services facilitant la relance de leur activité auprès de plateformes telles que Henri Trip durant 1 an, et gratuitement ! Ainsi ils pourront profiter de plusieurs services tels que : Audioguide, Billetterie en ligne, Messagerie instantanée, Site internet, Référencement, Promotion de vos évènements Et bien plus encore… (Possibilité d'ajouts de fonctionnalités suivant leurs besoins) et toujours gratuitement !
Plus d’informations dans le lien suivant : https://henri.pro/henri-france-relance
Ensemble il est possible de faire face à cette crise et ainsi retrouver une vision durable et saine.